Quand les gestionnaires de l’AP-HP veulent privatiser une partie l’hôpital pour les plus fortunés


En pleine crise du Covid, une idée de malade a jailli des crânes d’œufs de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Voilà que la plus grosse structure hospitalière de France projette de développer un circuit privé pour de riches « clients » américains et chinois, qui auraient droit à une prise en charge dix fois plus rapide que les patients moins friqués…[…]
Il s’agit de nouer un partenariat avec une boîte US, More Health, qui propose « un deuxième avis » médical, « notamment en cancérologie ». Ce diagnostic sera rendu à distance par les toubibs franciliens.[…]

Telle une start-up refourguant ses produits, l’hôpital public parisien est prêt à dérouler le tapis rouge à ces clients VIP. Les toubibs volontaires devraient rendre leur avis « dans un délai de cinq jours ouvrés », là où les patients au tarif Sécu, eux, attendent souvent six mois pour obtenir un rendez-vous !
Chaque consultation distanciée serait payée entre 1000 et 1500 dollars.[…]

Devant le tollé des toubibs, Hirsch a ouvert le parapluie. Dans un mail (14/11) aux râleurs, il a assuré que « ce sujet n’avait fait l’objet d’aucune décision », sans pour autant l’enterrer…

Lire la suite dans le Canard Enchaîné du 25 novembre 2020, I.B.

A lire également

90% des invités des matinales défendent l’ultra libéralisme

Entre 8 heures et 9 heures, les matinales font partie des tranches horaires d’information les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *